Comment apprendre le self défense ?

Un peu de numérique dans votre association ?

Découvrez HelloAsso

Dans le monde d’aujourd’hui, quoi de mieux que de savoir que vous pouvez prendre soin de vous mentalement, financièrement, physiquement et vous sentir bien dans votre peau. Cependant, pour beaucoup de gens, la partie physique se réfère simplement à faire des exercices. Et pourtant, pouvoir se protéger dans toutes les situations est un des facteurs qui booste la confiance en soi tout en vous rassurant. Un réconfort qui peut être obtenu par les cours d’autodéfense. De plus, ces derniers ne sont pas réservés qu’aux femmes et aux enfants contrairement aux croyances populaires.

Que signifie self-défense ?

Pour comprendre pourquoi il est important de suivre des cours d’autodéfense, il est indispensable de comprendre ce que cela implique. L’autodéfense (de l’anglais « self defense ») est tout d’abord un entraînement. Les cours ont pour but de faire acquérir à chacun la capacité de maîtriser les techniques nécessaires pour se défendre. Ils sont destinés à être appliqués lorsque vous êtes la cible d’un acte criminel ou de violence volontaire.

Il y aura toujours des voleurs qui veulent prendre ce qui n’est pas à eux et des personnes qui veulent blesser ou humilier les autres. Lorsque vous vous entraînez en autodéfense, vous disposez alors des outils nécessaires pour vous protéger du danger. Plus concrètement, la self-défense se réfère à l’usage de la force de manière raisonnable face à un assaillant. Nombreuses sont les raisons pour qu’une personne décide d’y faire appel. Notamment pour protéger sa personne, sa famille, ses biens ou toute autre personne contre une tentative d’attaque ou une menace extérieure.

D’un point de vue légal, la pratique de l’autodéfense est tolérée. En effet, la légitime défense justifie une action préventive prise dans la légitimité raisonnable d’un danger immédiat sans aucun recul et la violence spécialement en cas de provocation. Selon un principe universellement accepté, une personne peut effectivement se protéger du préjudice dans des circonstances appropriées, même lorsque ce comportement constituerait normalement un crime. Les règles spécifiques relatives à la légitime défense varient toutefois d’une juridiction à l’autre.

Qu’est-ce qui n’est pas de la self-défense ?

La self-défense n’est pas seulement réservée pour les personnes dotées d’une certaine force physique. Elle ne consiste pas non plus une volonté blesser une autre personne. Il s’agit tout simplement de suivre votre instinct naturel de survie et de protection. Cela ne consiste pas à être violent, mais à trouver une solution pragmatique à un problème réel.

Pour ceux que cela inquiète, les cours d’autodéfense ne sont pas un régiment d’entraînement physique intense. C’est une « éducation » et non un camp d’entraînement. De plus, l’autodéfense ne consiste pas à vous entraîner pour un combat. Ce n’est pas pour un événement spécifique, à un moment et à un endroit bien déterminé contre un adversaire connu en suivant un ensemble de règles. Les séances vous préparent plutôt à bien réagir quand vous vous y attendez le moins. La menace peut arriver à tout moment, généralement lorsque vous êtes distrait ou lorsque vous vous sentez faible. Vous ferez face à un nombre inconnu d’adversaires sans aucune règle. Mais, contrairement à un combat dans un ring, vous n’avez pas besoin de gagner, mais de survivre et c’est à cela que les cours de self-défense aspirent.

Par ailleurs, le fait de suivre des cours de self-défense ne signifie pas que vous êtes maintenant un « combattant ». Ce n’est pas parce que vous avez suivi des formations intenses que vous êtes autosuffisant. Ce n’est pas parce que vous avez appris du meilleur instructeur que vous pouvez survivre dans la rue. Ce n’est pas parce que vous avez étudié un système d’autodéfense autoproclamé que vous êtes une sorte de « streetfighter » impitoyable. Ces traits ne vous sont pas conférés simplement parce que vous vous êtes formé.

Quels principes pour l’autodéfense ?

Il existe cinq principes ou règles pour toute formation destinée à la défense et la prévention du crime. Ils incluent des lignes directrices qui, lorsqu’elles sont correctement intégrées, constituent la méthode de protection individuelle la plus complète et la plus efficace. Tous les cinq s’emboîtent comme un puzzle. Une fois combinées, les pièces créent une image plus claire et plus dynamique. De la même manière, ces principes forment un cadre fondamental et une doctrine directrice qui se combine à de multiples disciplines pour une protection décisive contre le crime une fois réunis.

Ainsi, la meilleure façon de se défendre est de suivre les cinq règles suivantes :

  • Examiner le crime du point de vue de l’auteur : en quoi, comment et pourquoi l’acte constitue une offense ?
  • Développer les options les plus viables.
  • Gagner du temps en apprenant à mettre en pratique de manière réaliste les options qu’offrent les cours de self-défense.
  • Intégrer la relation esprit-corps-esprit dans des stratégies et tactiques de combat efficaces pratiquées dans un entraînement concret.
  • Prendre conscience de soi, de son environnement et des suspects potentiels afin d’éviter tous les dangers.

Lorsque les éléments de chaque principe sont correctement connectés, les moyens les plus complets et les plus efficaces sont atteints pour la prévention du crime, la sécurité personnelle, la lutte contre l’adrénaline et le bien-être général.

Pourquoi faire de la self-défense ?

Il n’est pas rare d’être nerveux lorsqu’on commence à s’entraîner. Au début, il y aura beaucoup de gêne avec de nouveaux mouvements, des douleurs de muscles rarement utilisés et peut-être un épuisement lorsque vous commencerez. Cependant, cela ne doit pas constituer une barrière pour vous empêcher de continuer. En effet, les éléments deviennent plus familiers avec le temps et vous finirez par reconnaître que vous êtes capable de bien plus que ce que vous pensez.

Vous acquérez également de nouvelles compétences. En plus, les bienfaits de le la self-défense sur la santé sont nombreux.

Un bon état d’esprit

L’aspect le plus important de l’entraînement en autodéfense est, en réalité, la préparation du mental. En vous entraînant, vous préparez votre esprit et votre corps à faire face aux menaces contre votre sécurité ou votre vie. Dans la société d’aujourd’hui, les aides ne sont effectivement pas toujours disponibles. Et pour cause, les personnes reviennent automatiquement à leurs acquis lorsqu’elles sont sous la pression d’une situation stressante, en particulier en cas d’attaque ou de situation de survie. Le stress rend difficile l’adaptation aux circonstances que nous n’avons pas rencontrées auparavant ou ne sommes pas préparés à affronter. C’est pourquoi savoir se défendre est important. En vous entraînant et en vous préparant au pire des scénarios, vous augmenterez vos chances de survie si une telle situation se produisait. Cela vous permettra ensuite de prendre en charge votre défense et celle de votre entourage.

Une meilleure santé

Participer à un entraînement d’autodéfense constitue une excellente alternative à l’exercice physique. L’entraînement améliore l’activité du cœur ainsi que le fonctionnement des poumons, ce qui conduira à un système cardiovasculaire plus puissant et plus efficace. Lorsque vous vous entraînez et que vous poussez votre corps, votre système musculo-squelettique tout entier est impliqué. Vos muscles deviennent alors aussi plus forts. De plus, les séances amélioreront votre souplesse et aideront certains pour la gestion de poids.

Une meilleure concentration mentale

En plus de votre corps, vous entraînez également votre esprit, ce qui constitue une autre raison importante. Dans le cadre de votre formation, vous apprendrez à prendre des décisions efficientes et à agir avec détermination dans des situations dangereuses. Cette confiance se retrouvera dans vos activités quotidiennes. Vous deviendrez plus discipliné et orienté vers un objectif. Vous pouvez trouver la paix dans la capacité de prendre soin de vous et cela va se voir dans vos interactions de tous les jours.

Un excellent moyen de socialisation

Les cours de self-défense s’apparentent à toute autre discipline d’arts martiaux. Le travail que vous y mettez, seul ou en groupe, influence directement ce que vous allez retirer de votre formation. Vous construirez avec vos pairs des relations interpersonnelles basées sur des défis et des expériences partagées. Cela donne un réseau de soutien qui s’étend au-delà de l’entraînement.

Qu’apprend-on en cours d’autodéfense ?

La plupart des gens ne pensent pas à la nécessité d’une forme quelconque de protection personnelle avant d’en avoir réellement besoin. Et à ce moment-là, il est trop tard. L’autodéfense est souvent perçue comme un passe-temps amusant et actif, mais la vérité est que cela pourrait vous sauver la vie. Le moyen le plus efficace d’apprendre la défense consiste en une formation pratique dans des cours où vous pouvez maîtriser des techniques qui peuvent vous protéger contre les agressions.

Beaucoup imaginent souvent que les cours de défense impliquent des coups de poing rapides pour repousser une attaque. Mais, en réalité, les cours vous apprendront plus que cela. Vous aurez par exemple l’occasion d’apprendre des méthodes de précision et de contrôle pour prévoir les mouvements de l’attaquant et éviter d’être touché. Il existe différents types de techniques de défense, mais toutes ont le même objectif : apprendre à se défendre.

Une séance dure généralement 45 minutes à une heure. Une formation complète se fera entre 10 et 12 semaines, après quoi vous pouvez progresser vers un niveau de compétence supérieur et une formation de niveau plus avancé si vous le souhaitez. Cependant, il se peut que certaines institutions proposent des programmes plus courts. L’apprentissage est souvent proposé en sous-groupes, tels que les cours exclusivement pour femmes ou pour enfants.

En outre, certaines classes incluent l’utilisation de diverses armes telles que :

  • Le spray au poivre,
  • Les pistolets paralysants ou
  • Les matraques.

Quant aux frais de cours, ils varient en fonction du groupe d’âge des participants, de la durée de la session, du prestige de l’école et du choix des cours (en groupe ou en individuel).

Quel cours d’autodéfense choisir ?

Il existe actuellement de nombreux cours pour apprendre à se défendre. C’est pourquoi vous devez prendre en compte certains aspects pour éviter les mauvaises surprises.

Premièrement, lorsque vous déterminez le meilleur cours pour vous, il est préférable d’identifier et d’évaluer vos objectifs. Aussi, la disponibilité est souvent un facteur dans la sélection d’un style ou d’une discipline. Une variété d’institutions offre d’excellentes possibilités d’apprentissage qui répondent aux différents besoins des élèves en matière de personnalité, de tempérament et de bien-être physique. Elles proposent régulièrement des cours chaque semaine, ce qui le rend plus accessible à la pratique régulière. Néanmoins, il n’est pas rare qu’un certain nombre de personnes soit requis avant que les cours puissent avoir lieu.

Ensuite, réfléchissez aux techniques que vous souhaitez apprendre. Il en est de même pour les sous-groupes spécifiques que vous recherchez. Il existe différents types de défense dont certains sont des sessions abrégées de différents styles d’arts martiaux avec un assortiment de techniques d’autodéfense. Il est donc utile de rechercher à l’avance la formation qui répondra le mieux à vos besoins. Un autre aspect à prendre en compte avant de faire votre choix est la qualité de l’institution. Recherchez les licences ou identifiants particuliers des instructeurs pour vous assurer de leur crédibilité. Les postes de police locaux ont souvent une liste de classes réputées. Alors, jetez-y un œil.

Enfin, lorsque vous trouvez une école potentielle, allez-y en personne. Vous pourrez ainsi parler avec un instructeur sur les cours proposés. Ce dernier doit se concentrer principalement sur la prévention de la confrontation plutôt que sur les combats directs. Si vous le pouvez, observez une classe en action pour vous faire une idée de l’atmosphère et du style d’enseignement. Assurez-vous d’être à l’aise avec l’instructeur et les autres apprenants. Cela influera sur votre engagement dans l’apprentissage des techniques.

Une fois que vous avez trouvé un cours qui vous intéresse, demandez si l’établissement propose des périodes d’essai ou des cours gratuits. Lorsque vous participez à ces séances, essayez alors d’analyser les techniques enseignées et de déterminer si cela fonctionnerait vraiment dans telle situation. Le but principal est d’acquérir des compétences de défense efficaces. Si vous pensez que les mouvements sont trop compliqués ou irréalistes pour être exécutés dans la vie réelle, cela irait certainement à l’encontre du but recherché.

Où apprendre la self-défense ?

Une fois que vous avez pris conscience des avantages que les cours de self-défense peuvent vous apporter, vous serez en mesure de comprendre pourquoi vous devez vous entraîner avec les meilleurs. Cherchez alors un établissement où les instructeurs sont expérimentés en tant que formateurs, pas seulement en tant que praticiens. Ce dernier vous proposera des leçons pratiques que vous pourrez immédiatement utiliser.

De nos jours, il existe de nombreux cours d’autodéfense et plusieurs institutions proposent des cours de self-défense :

  • Les associations ;
  • Les centres d’aide aux victimes de violence conjugale ou de viol ;
  • Les universités ;
  • Les centres de conditionnement physique ;
  • Les dojos et
  • Les centres de remises en forme.

Il vous suffit alors de chercher sur internet pour connaître ceux qui sont proches de chez vous. Il existe également des gestes basiques que vous pouvez retrouver en ligne pour vous donner une idée précise de ce que vous apprendrez.

Comment choisir son club de self-défense ?

Pour choisir le club adéquat, faites d’abord une liste de ceux qui se trouvent à proximité de chez vous. Vous pouvez également demander à des amis ou à des connaissances qui ont déjà suivi des cours ou qui sont actuellement inscrites. Choisissez également en fonction de vos besoins et de préférences. Lors de vos recherches, prenez également en compte :

  • L’âge global des adhérents ;
  • Le sexe ;
  • Le style de défense appliqué ainsi que Les armes utilisées (s’il y en a).

En outre, vous pouvez vérifier le volume horaire des cours proposés pour vous assurer que vous ayez le temps de finir votre formation. Il est préférable de privilégier les cours qui enseignent des techniques de base, et ce, en peu de temps. Les cours d’autodéfense ont effectivement pour but de vous enseigner les concepts de base dès le départ.

De même, recherchez des programmes spécifiquement destinés à l’autodéfense plutôt que d’essayer d’intégrer une discipline d’arts martiaux. Bien que les cours d’autodéfense puissent incorporer des techniques tirées des arts martiaux, il ne faut pas confondre les deux. Et pour cause, les cours d’arts martiaux peuvent enseigner des tactiques pouvant être utilisées pour l’autodéfense, mais seulement en tant qu’une partie d’un programme plus vaste. Par exemple, c’est le cas pour :

  • Le Jiu-Jitsu ;
  • Le Taekwondo ;
  • Le Krav Maga ;
  • L’Aïkido :
  • Le Wing Chun ;
  • Le Muay Thaï ou encore
  • Le Jiu-Jitsu brésilien.

De plus, les arts martiaux ne sont pas nécessairement une garantie pour travailler dans des situations réelles. Et bien que de nombreux aspects des arts martiaux puissent être utilisés pour se protéger, la plupart d’entre eux ne répondent pas aux besoins de protection de soi.

Nous vous recommandons aussi

Les associations et les clubs ont enfin leur newsletter !

Vous souhaitez savoir ce qui se dit dans le monde associatif ? Ne perdez pas le fil !
Chaque mois, l’équipe HelloAsso vous sélectionne un condensé des actualités du secteur.