Comment communiquer sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux doivent faire partie intégrante de votre stratégie de communication pour votre association. Ces canaux de communication vont vous aider à rendre visible votre association en touchant le plus grand nombre, à faire connaitre vos activités et campagnes associatives et à véhiculer votre engagement social et solidaire. Que ce soit pour une collecte […]

Les réseaux sociaux doivent faire partie intégrante de votre stratégie de communication pour votre association. Ces canaux de communication vont vous aider à rendre visible votre association en touchant le plus grand nombre, à faire connaitre vos activités et campagnes associatives et à véhiculer votre engagement social et solidaire.

Que ce soit pour une collecte de fonds ou attirer plus d’adhérents, les réseaux sociaux sont un moyen efficace et Indispensable à prendre en compte.

Toutefois, il y a des « codes » à respecter et une réflexion à avoir en amont pour communiquer sur le bon canal à la bonne audience avec les bons mots. HelloAsso a décortiqué le sujet des réseaux sociaux et vous explique tout.

Pourquoi utiliser les réseaux sociaux pour son association ?

Etre visible sur les réseaux sociaux

Un individu passe en moyenne presque 2h sur les réseaux sociaux au quotidien, toute activité confondue. Soit :

  • pour acheter,
  • pour découvrir,
  • pour « voyager »,
  • pour s’informer,
  • pour sensibiliser et faire connaître …

Et cela, de façon passive et active.

Les réseaux sociaux sont devenus des canaux de communication pour toucher et sensibiliser directement des individus au quotidien mais également pour diffuser et rendre viral un message qui sera repris (retweeté ou reposté dans le jargon des réseaux sociaux) par d’autres. L’internaute n’est plus qu’un simple spectateur, il est devenu un acteur utilisant les plateformes en donnant de sa voix et de son temps.

Les objectifs de votre présence digitale à déterminer

Avant de vous lancer corps et âmes dans les réseaux sociaux et créer des comptes sur toutes les plateformes sociales, il faut en amont vous poser quelques questions pour déterminer l’objectif de votre présence. Il ne faut toutefois pas sous-estimer la force de frappe de chaque réseau social mais également le temps à y consacrer.

Souhaitez-vous :

  • Notoriété = Vous faire connaître, et faire connaître les résultats de vos actions ?
  • Proximité = Communiquer avec vos membres, vos adhérents ou sympathisants ?
  • Valorisation de vos activités et campagnes = Récolter des fonds et trouver de nouveaux donateurs ? 
  • Promotion de vos activités = Trouver des participants à vos évènements ? 
  • Ressources humaines = Trouver de nouveaux bénévoles ?
  • Etc.

Vous pouvez bien évidemment poursuivre plusieurs objectifs mais cette réflexion va être clé. 

1 objectif = 1 contenu

Après avoir établi 1 ou plusieurs objectifs, il faudra réfléchir sur le contenu et l’adapter pour chaque réseau social. Le message pour qu’il soit entendu doit être unique, avoir 1 information clé et destiné à 1 audience.

On appelle cette démarche de réflexion : définir sa ligne éditoriale.

Par exemple :

Votre association et votre action = ouverture d’un refuge pour animaux domestiques (canins et félins)

Votre objectif = obtenir des dons et toucher le plus grand nombre de donateurs

Votre message = sensibiliser à la cause animale canine et féline pour obtenir des dons

Votre canal social = facebook est un canal d’échange et de partage et instagram un canal pour attirer par le biais d’images et de photos, Twitter une source de partage d’actualités

Votre contenu = 1 post va avoir un message clé, une idée. Soyez cohérent et ne vous dispersez dans toutes les causes ou actualités.

Exemple d’une stratégie de ligne éditoriale

Par exemple, vous allez pouvoir réfléchir à différents messages pertinents pour votre communauté:

Facebook = l’intérêt d’un refuge pour animaux (le bien être animalier, combattre l’abandon…) pour favoriser l’échange avec votre communauté

Facebook = les coûts relatifs d’un tel projet et pourquoi vous avez besoin de dons, où vont être investis vos dons (construction, entretien, achats matériel, …)

Instagram = des stories pour filmer en live des adoptions, des images qui dressent le portrait des animaux, des chiffres clés choc

Twitter = pour interpeller les collectivités, relayer des actualités

Conseil pour une stratégie éditoriale optimisée =

  • le ton : les messages reflètent votre ADN. Soyez transparent, honnête et n’oubliez pas de vous « adapter » à la plateforme utilisé (LinkedIn : ton professionnel, sérieux & Facebook : échange et ton familier…)
  • la fréquence : soyez régulier pour être vu
  • la typologie du contenu : image, vidéo, message, utilisez les sondages et les questions pour créer de l’interaction
  • la veille : n’essayez pas de réinventer la poudre. Allez consulter les pages de ceux qui vous inspirent. Regardez le nombre d’abonnés, le ton utilisé, leur description, leur message, et lisez les commentaires des posts qui ont le plus performé.

Comment bien utiliser les médias sociaux ?

Avant de vous lancer corps et âmes dans la création de comptes réseaux sociaux, examinons les internautes par canal et votre engagement nécessaire.

Le profil des internautes

Une fois votre ou vos objectifs en tête, il va vous falloir définir le “portrait robot” de votre audience. Mettez-vous à la place des personnes potentiellement intéressées par votre message (ou demandez-le-leur directement avec un sondage !) pour définir qui ils sont :

  • Leur âge moyen ;
  • Leurs goûts et envies en rapport avec vos activités ou la cause que vous défendez ;
  • Leur profil socioprofessionnel et leur cadre de vie ;
  • Les points clés qui peuvent attirer leur attention sur le message que vous souhaitez faire passer ;
  • Etc.

Ce second exercice va vous permettre de trouver quel type de message communiquer pour à la fois porter votre message et attirer leur attention. C’est également ainsi que vous allez pouvoir déterminer quel réseau social choisir pour votre association (mais ça, on en parle plus bas).

La gestion du temps et des ressources

Souvent, il n’y a pas grand intérêt à avoir un compte sur toutes les plateformes. Concentrer vos efforts sur un canal peut être bien plus efficace et limiter le risque de se disperser. Parfois, un « simple » groupe Facebook ou LinkedIn peut avoir plus d’impact que tout le reste, parfois une boucle WhatsApp suffira, tout dépend de votre public et de vos objectifs.

Toutefois, ne sous-estimer pas l’engagement à consacrer dans les réseaux sociaux. Selon le type d’action que vous allez mener sur les réseaux sociaux, l’investissement sera plus ou moins élevé.

Quelle stratégie à adopter pour votre association selon votre campagne ou action menée ?

Appel aux dons, campagne de financement participatif, billetterie

Les actions et campagnes dites « ponctuelles » demanderont un plus grand investissement de temps voire de compétences (faites appel à un bénévole ou un freelance si vous pouvez dégager un petit budget).

Prévoyez :

  • d’être présent sur plusieurs canaux pour toucher un maximum de personnes, de manière quotidienne pour que chaque post ou tweet soit vu (une durée de vie d’un message sur un canal est de quelques minutes parfois) par les internautes et les entreprises,
  • un planning rédigé à l’avance sur tableau excel avec les idées et les images que vous souhaitez partager, et le rétro planning de vos actions,
  • être récurrent et régulier !

Formulaire d’adhésion, boutique en ligne, appel aux dons courant sur toute l’année

Les actions et campagne annuelles demandent un engagement lissé sur l’année. Vous êtes ici dans le partage d’informations, la sensibilisation. Il faudra créer un lien presque amical avec votre communauté au quotidien.

Pas de notion d’urgence ni de besoin de publier de façon « agressive » pour vous faire connaître. Un peu comme une relation entre vieux amis, se donner des nouvelles de temps en temps fait toujours plaisir, et permet de ne pas vous oublier 😉

Quel réseau social choisir pour mon association ?

La checklist d’une bonne stratégie sur les réseaux sociaux :

  • Être le plus assidu possible en matière de publication
  • Avoir une tonalité et des sujets cohérents avec votre mission et entre eux
  • S’appuyer sur les personnes de votre association, et interpeller vos partenaires sur vos publications
  • Créez ou partagez du contenu de bonne qualité (belles photos / images, articles bien rédigés, etc.)
  • Lorsque vous partagez un lien, vérifiez que l’image qui s’affiche est jolie (utiliser Bitly pour raccourcir les liens)
  • Prenez le temps de bien renseigner les champs (description, horaires, etc.) de vos réseaux et mettez de belles photos de profil / de couverture aux dimensions recommandées 
  • Faites attention aux fautes d’orthographe !
  • N’oubliez pas de mettre sur votre site internet les icônes des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présent de mettre les liens .

Et la checklist de points de vigilance :

  • ne jamais communiquer dans vos posts ou dans des messages privés des informations personnelles
  • ne partager pas de documents privés
  • rester poli et courtois, même supprimés, les messages laissent des traces
  • si vous devez interpeller un potentiel partenaire ou entreprise, faites-le par messagerie privée et non en publiant un post public
  • pensez à mentionner les entreprises, personnes ou collectivités ou communes dans vos posts avec le @ (pour les remercier, annoncer une collaboration… presque tout le monde a un compte sur à minima 1 réseau social)
  • utilisez à bon escient les # : vous pouvez en mettre une dizaine pour instagram, et 1 ou 2 par post sur twitter et LinkedIn. Rappelez-vous que le but est d’utiliser les # qui correspondent le mieux au message et la catégorie du contenu. Toute plateforme confondue, lorsque vous écrivez le # + les premières lettres du mot, la plateforme vous fait des propositions. Suivez-les ! Ce sont les plus populaires.

Sur HelloAsso, les résaux sociaux c’est facile !

Partagez en un clic toutes vos campagnes

Toutes les campagnes et actions menées sur HelloAsso sont partageables en un clic via votre espace administrateur !

Facebook, leader et incontournable de la vie associative

Qui l’utilise ?

Aussi appelé une FANPAGE, Facebook comptabilise 40 Millions d’utilisateurs en France (Source : Digimind)

Si Facebook commence à être légèrement délaissé par les jeunes (- de 25 ans), il reste l’acteur principal et un réseau où se retrouvent presque toutes les générations :  

Infographie de ecommerce-nation.fr publiée dans leur guide des réseaux sociaux 2022

Quels objectifs sur Facebook ? 

L’interaction et l’engagement !

En plus de la carte de visite virtuelle (Facebook permet de mettre vos informations clés : Nom, activités, adresse, site web…Etc), Facebook est le moyen le plus efficace pour créer une communauté. En publiant des messages, vous communiquez vos idées, vos activités et vous annoncez vos nouveautés.

De plus, tous les événements de votre association peuvent être enregistrés sous forme « évènement » avec toutes les informations utiles. Pensez à épingler la publication qui vous semble la plus importante à un moment T pour une belle mise en avant (rappel des inscriptions, annonce d’événement, changement d’horaire, fermeture temporaire…).

Visitez la page le groupe des Assos pour vous faire une idée et vous en inspirer de l’esprit communautaire et d’entraide que Facebook génère.

Quand publier ? 

Plutôt en fin de semaine, et plutôt en deuxième partie de journée. Les pics d’activité sur Facebook sont le week-end, en après-midi.

Nos conseils et astuces

Utilisez un maximum de contenu “riche” pour vos publications : images, vidéos, liens, etc. 👉 ces posts sont davantage mis en avant par Facebook et peuvent vous offrir plus de visibilité !

Et la publicité sur Facebook ?

Votre association peut aussi faire de la publicité ciblée sur Facebook mais cela demandera un budget (quelques euros par jour, avec un minimum de 1 mois pour être efficace) et un expert appelé SEA sera fortement recommandé.

Augmenter la visibilité d’un post vous permettra de cibler une zone géographique, des internautes de tel âge ou intéressés par certains sujets. Avant de le sponsoriser, pour optimiser votre investissement financier, il faudra au préalable bien le préparer : nommer votre post, illustrer-le et renseigner clairement toutes les informations relatives à votre événement -> Lieu, description, nature de l’événement, lien vers la billetterie… . Soyez complet et donnez envie aux internautes de réserver leur place !

Une fois prêt à être partagé, cliquez sur le bouton Booster la publication, renseigner la zone géographique ciblée, le montant publicitaire alloué, et Facebook fera la promotion de votre événement auprès des internautes les plus susceptibles d’être intéressés.

LinkedIn, pour toucher les professionnels – 23 millions

Qui l’utilise ?

LinkedIn est un réseau social utilisé principalement par des professionnels. On y retrouve donc la population suivante :

Source : Digimind

Pour quels objectifs ? 

Ce réseau social est intéressant pour développer votre réseau : bénévoles, partenaires, institutions, écoles, autres associations, etc. ! Vous pouvez donc y communiquer vos actualités et vos bilans d’activités et y montrer vos savoirs faires.

Il y a une sorte de professionnalisme qui se dégage de cette plateforme, et créer une page à l’effigie de votre association ne sera que bénéfique.

Dans une démarche de recherche de partenaires et sponsors dans le cadre de crowdfunding, cette plateforme est intéressante pour gagner en visibilité.

Quand publier ? 

À l’inverse de Facebook, publiez la semaine et plutôt en fin de matinée.

Nos conseils et astuces

N’hésitez pas à mettre en avant vos réussites (photos de vos évènements, chiffres clés, etc.) et la recherche de profils (bénévoles, partenaires, salariés).

Taguez les personnes ou les pages concernées dans vos posts pour leur donner plus de visibilité et utilisez les # pour répertorier votre message dans la bonne catégorie (par exemple, vous levez des fonds pour un projet environnemental, mettez-y le #ecologie ou #environnement et le #crowdfunding).

Appuyez-vous sur vos adhérents / membres / sympathisants : sur LinkedIn, une actualité relayée par une personne peut avoir plus de poids qu’une actualité relayée par une page.

Twitter, la plateforme des actus – 7,45 millions

Qui l’utilise ?

Twitter est un réseau social principalement utilisé sur mobile avec une appétence pour la recherche de « contenu chaud », soit de l’actualité. Une étude Statista a permis de cartographier les principaux centres d’intérêts des utilisateurs français de Twitter :

Pour quels objectifs ? 

Twitter est un réseau qui offre un avantage majeur : l’utilisation des # qui permet de faire de la veille et de vous rendre visible. Twitter pousse même cette fonctionnalité en la mettant dans la barre latérale avec l’icône #. Amusez-vous à taper des mots qui vous intéressent et voir ce qui existe. Le but n’est pas de créer de nouveaux # mais bien d’utiliser et d’exploiter ceux déjà présents avec du trafic.

De plus, l’interaction est un réel atout de la plateforme bien connu. Répondez au tweet des personnes ou entreprises qui vous intéressent (ou envoyez un message si le contenu est personnel) pour leur demander leur avis ou rebondir sur des idées.

Quand publier ? 

Les meilleurs moments pour publier sur Twitter sont le matin et le midi, du lundi au vendredi.

Nos conseils et astuces

Soyez le plus concis possible, essayez et utilisez des hashtags pour augmenter la visibilité de vos posts et publiez très régulièrement pour être visible dans le flux d’information du réseau. 

Instagram et Pinterest les images avant tout – 14,5 millions

Qui l’utilise ?

Instagram est le deuxième réseau social le plus utilisé par les moins de 25 ans (après Snapchat). C’est globalement un réseau plus jeune que les précédents :

Pour quels objectifs ? 

Instagram a 2 objectifs =

– le réseau social visuel : mettre en avant des photos et des images de qualité. Son objectif est intimement lié à ce format : il permet de mettre en avant vos créations, vos activités ou vos services.

– l’interaction grâce aux stories et aux fonctions « questions » : les stories sont un moyen de faire vivre en temps réel vos actions, vos activités et interagir avec la communauté. Filmer en live le match de foot pour montrer l’ambiance, montrer des images de votre défi solidaire, emmener le public dans les coulisses de votre théâtre. L’option « question » et « sondage » permettent de récolter de précieuses informations et envies de votre communauté.

Pinterest a un objectif de « tendance ». C’est un réseau social peu porté sur l’échange mais plutôt de veille. Si vous recherchez une tendance de couleur, d’image, de style, alors Pinterest sera votre moteur de recherche.

Quand publier ? 

Sur Instagram, il est surtout important de publier en dehors des heures de travail. Privilégiez donc le matin et le soir, ou le week-end sur un rythme très régulier.

Nos conseils et astuces

Portez une attention particulière à chacune de vos publications, mais aussi à leur cohérence graphique. En effet, un potentiel abonné viendra voir votre page : l’ensemble des publications doit être élégant dans son ensemble également. Certains en jouent même et parviennent à créer des mosaïques.

Utilisez des Hashtags, et cherchez à faire relayer vos contenus par des “influenceurs” (des personnes de votre réseau ou de votre entourage qui ont de nombreux followers.

Tout comme Facebook, la publicité dite « sponsorisée » sur instagram est envisgeable et plutôt efficace. Toutefois, il faudra envisager un budget mensuel et un expert en Paid acquisition pour réaliser les publicités.

Le mot de Taïmen, notre Expert en Réseaux sociaux

LE CHOIX DU COMPTE SUR INSTAGRAM

« Il existe 3 types de comptes sur Instagram :
Personnel (vous et moi) : Son intérêt majeur réside dans la possibilité de transformer son profil public en profil privé, afin de limiter la vue des non-abonnés.
Créateur : plutôt destiné aux influenceurs.ceuses
Professionnel : plutôt destiné aux entreprises et organisations
Les deux derniers se ressemblent beaucoup, en sachant que tout le monde peut choisir ces modèles de comptes.
Ils permettent de faire de la publicité payante (via le Business Manager), de posséder un large éventail de statistiques ainsi qu’une messagerie plus complète.
Les nuances vont se porter par exemple sur le choix des musiques en stories (plus restreint sur le modèle « Professionnel »).
Pour votre association, choisir un compte Créateur ou Professionnel vous permettra un usage plus transversal d’Instagram »

Snapchat – le réseau de l’instantanéité

Qui l’utilise ?

Snapchat est largement utilisé par un public jeune, à savoir moins de 24 ans.

Pour quels objectifs ? 

Snapchat est un réseau basé sur l’instantanéité et la viralité. L’utiliser remplit surtout l’objectif de partager le moment présent et la spontanéité. Avec une bonne dose de créativité, il peut vous aider à toucher une cible jeune.

Quand publier ? 

Du fait de son public jeune et de son rapport à l’instantanéité, Snapchat est utilisé tous les jours, principalement en soirée et même tardivement.

Nos conseils et astuces

Allez sur Snapchat si vous vous sentez créatif et que l’exercice vous amuse. N’hésitez pas à vous faire initier par des personnes jeunes au sein de votre association !

TikTok – l’explosion de la vidéo

Qui l’utilise ?

TikTok est le dernier né des réseaux sociaux qui a connu une croissance exponentielle ! 80% des utilisateurs français ont moins de 20 ans mais la population tend à se « vieillir ». De plus en plus de marques s’y intéressent également en tentant des partenariats avec des influenceurs.

Pour quels objectifs ? 

TikTok permet de sensibiliser des jeunes de part son audience et de rendre votre contenu viral très rapidement. Basé sur un format de vidéos, il est tout indiqué pour interagir avec le public et humaniser votre association en montrant vos visages. L’humour et relever des challenges sont fortement relayés.

Quand publier ? 

En dehors des horaires de cours !

Nos conseils et astuces

Regardez régulièrement les vidéos, cela permettra d’avoir une vision sur les tendances, jeux, animations et musiques du moment.

Twitch et Youtube – streaming et vidéo

Ces 2 plateformes n’ont clairement pas la même flexibilité et intérêt mais ont comme point commun : la vidéo et 0 texte.

Il faut être à l’aise devant la caméra, et avec Twitch, à l’aise en « live streaming ».

Youtube est devenu le 2e moteur de recherche. A la différence de Google ou Ecosia, les résultats sur Youtube ne sont que des vidéos. Il est fortement conseillé de réaliser des vidéos de qualité sur Youtube mais c’est un moyen incroyable pour communiquer sur un projet ou action lors de crowdfunding ou appel aux dons.

Twitch qui est une plateforme de live streaming est récemment utilisé par la jeune communauté pour relever des défis solidaires en live !

Qui l’utilise ?

Twitch est très jeune contrairement à Youtube qui est utilisé par tous les internautes.

Pour quels objectifs ? 

La vidéo est fortement consommée depuis plusieurs années par la population mondiale. A titre d’exemple, Youtube enregistre 2,2 milliards d’internautes sur sa plateforme mensuellement.

Il est possible de traiter tout sujet sur ces plateformes. Twitch avait une vocation de gaming à sa sortie mais il est possible de réaliser des défis solidaires et des challenges en live actuellement.

Nos conseils et astuces

Twitch ne demandera pas de gros budget : une webcam, un micro et une personne à l’aise face caméra. Youtube en revanche demande de l’expertise et c’est la qualité de la vidéo qui va se démarquer.

Votre plus grand réseau social : vos membres !

Vos membres / vos adhérents / vos sympathisants sont vos plus grands porte-parole ! En parallèle de votre réflexion sur les réseaux sociaux à privilégier, n’hésitez pas à imaginer des façons de mobiliser votre réseau et de les faire relayer vos informations, appels aux dons, évènements, etc. 

Sur HelloAsso, les résaux sociaux c’est facile !

Partagez en un clic toutes vos campagnes

Toutes les campagnes et actions menées sur HelloAsso sont partageables en un clic via votre espace administrateur !