Comment financer une association étudiante ?

Un peu de numérique dans votre association ?

Découvrez HelloAsso

Malgré son caractère non lucratif, une association étudiante a besoin de fonds pour mener à bien ses activités. Animations culturelles et sportives, action humanitaire, voyage, gala de fin d’année, création d’une épicerie solidaire…, les projets étudiants à réaliser au cours de l’année sont d’ailleurs nombreux. La recherche de financement pour ces initiatives étudiantes n’est cependant pas à prendre à la légère. En effet, pour obtenir une aide financière ou en nature, il faut disposer d’une demande convaincante. De même, il convient d’être particulièrement attentif aux dates du calendrier imposé par les donateurs et financeurs. Mais, il importe également de diversifier le plus possible ses sources de financement, même pour un unique projet. Heureusement, les solutions pour financer une association étudiante sont légion : subventions publiques, financements privés, crowdfunding, etc. Décryptage.

Les subventions du Fonds de Solidarité et Des Initiatives Étudiantes (FSDIE)

Le FSDIE fait partie à coup sûr des principales solutions pour financer une association étudiante. Ce dispositif permet effectivement de soutenir financièrement les étudiants à concrétiser leurs projets ou initiatives. Présent dans chaque université française, il provient d’une partie de l’argent versé au titre de la contribution vie étudiante et de campus (CVEC). Mais, les collectivités locales et les universités contribuent aussi à alimenter ce fonds.

Afin de financer son initiative, l’association étudiante doit alors transmettre un dossier de demande d’aide à la commission de FSDIE de son université. L’obtention de cette aide financière est néanmoins soumise à certaines conditions. Ainsi, le projet qui nécessite un financement doit avoir un impact sur l’ensemble des étudiants. En tout cas, les commissions des établissements d’enseignement supérieur définissent leurs propres critères pour l’examen des dossiers et l’attribution des subventions. Il en va de même pour les dates de dépôt et d’examen des demandes. C’est pourquoi il est crucial de bien se renseigner avant d’entamer une quelconque procédure. L’organisme associatif peut même compter sur l’accompagnement du bureau des étudiants de son université pour le montage de son dossier. Mais également pour avoir d’autres informations pratiques intéressantes.

Bon à savoir

C’est le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche qui a instauré ce dispositif en septembre 2001.

Découvrez HelloAsso

 La solution de paiement entièrement gratuite des associations et BDE. Rejoignez plus de 120 associations déjà inscrites.

Les solutions de financement privé

Une association étudiante a tout aussi bien la possibilité de solliciter la contribution d’organismes privés et de particuliers pour le financement de ses projets associatifs étudiants. Entreprises (mécénat, appel d’offres…), banques, fondations… peuvent ainsi fournir leur aide pour la réalisation d’une activité qui entre dans le cadre d’une initiative étudiante. Bien évidemment, ces donateurs et financeurs sont beaucoup plus enclins à octroyer des aides matérielles ou en nature. À l’instar des équipements, boissons, nourriture, etc. Rien ne les empêche toutefois d’allouer des aides financières à la structure associative demandeuse.

Dans tous les cas, il est tout à fait possible qu’en échange d’un peu de publicité, ces organismes privés accordent à l’organisation associative étudiante une partie ou la totalité des ressources dont elle a besoin pour mener à terme son projet. Avoir un dossier de demande d’aide en béton est par contre nécessaire pour les convaincre de participer au projet ou de le sponsoriser.

L’appui des collectivités locales

Mairie, département, région…, les collectivités locales peuvent également financer une initiative lancée par une association étudiante. Notamment s’il s’agit d’un projet de solidarité ou d’animation qui bénéficie aux habitants de la localité. Il va sans dire que pour obtenir ce type de financement, il faut monter un dossier solide.

Autre source de financement public : les directions départementales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) ainsi que les directions régionales des affaires culturelles (DRAC). En effet, ces institutions publiques peuvent attribuer des subventions pour le financement de certains projets qui répondent à leurs conditions. Aussi, pour s’assurer de l’éligibilité de l’initiative et s’informer de la démarche à entreprendre pour obtenir une subvention, il est avant tout important de s’adresser auprès des services compétents de ces directions.

Autres options envisageables pour financer une association étudiante

Dans le but de valoriser et d’encourager les projets étudiants, le réseau des CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) a mis en place Culture-ActionS. Il s’agit en fait d’un dispositif de soutien financier aux initiatives étudiantes dans les domaines suivants :

  • L’action culturelle
  • La création
  • Les sciences et techniques
  • L’engagement
  • Le sport
  • La solidarité

Pour pouvoir en bénéficier, le projet de l’association étudiante doit avoir des retombées significatives sur le milieu étudiant. Bien sûr, il est essentiel de présenter un dossier de demande de subvention en bonne et due forme, avec toutes les pièces justificatives requises. Et ce, avant la date limite de dépôt des dossiers.

Mais, ce n’est pas tout ! D’autres solutions de financement sont également envisageables pour financer une association étudiante. À savoir :

Gagnez du temps dans la gestion de votre association, découvrez les outils HelloAsso

Nous vous recommandons aussi :

Les associations et les clubs ont enfin leur newsletter !

Vous souhaitez savoir ce qui se dit dans le monde associatif ? Ne perdez pas le fil !
Chaque mois, l’équipe HelloAsso vous sélectionne un condensé des actualités du secteur.