Les relations presse pour une association

Un peu de numérique dans votre association ?

Découvrez HelloAsso

Les relations presse font partie des solutions existantes qui permettent d’augmenter la visibilité d’une association. Pour profiter des avantages de cette dernière, il faut fournir un véritable effort. Voici donc quelques conseils pour réussir les relations presse pour une association.

À quoi sert concrètement d’avoir des relations presse pour une association ?

Avant toute chose, il faut dire que les médias sont présents partout et font partie du quotidien. Avec la télé, la radio, internet et la presse écrite, on a accès à une vague d’informations. Les sujets évoqués par les médias sont variés : politique, économique, santé, culture, divertissement, initiative associative…

Ainsi, lorsque la presse évoque une de vos initiatives associatives, il est évident qu’elle mettra en avant votre projet, mais aussi votre association en général. D’ailleurs, les avantages de cette démarche sont nombreux :

  • Vos actions sont dignes d’intérêt pour l’audience du média relayant votre message ;
  • Votre message est relayé de manière plus efficace que le bouche-à-oreille ;
  • La visibilité gagnée vous crédibilise et vous aide à attirer de nouveaux bénévoles ;
  • Vous démontrez aux yeux des institutions publiques que vous êtes actif ;
  • Des personnes touchées et sensibilisées par votre message peuvent avoir envie de vous soutenir de diverses façons.

Se constituer un fichier de presse

Bien évidemment, la mise en place d’une excellente relation presse pour l’association ne s’improvise pas. Une relation presse réussie commence effectivement par la constitution d’un fichier de presse ou un fichier de contacts. Ce fichier contient notamment les coordonnées des journalistes à contacter pour mettre en œuvre votre stratégie de relation presse. Votre fichier devra donc comporter les nom et prénom du journaliste, le nom du média pour lequel il travaille, sa spécialité, son adresse mail, son numéro de téléphone, etc. Assurez-vous que ces informations soient justes et à jour pour augmenter vos chances de diffusion.

En tout cas, pour élaborer votre fichier de presse, plusieurs options s’offrent à vous. Entre autres, vous pouvez :

  • Acheter un fichier de base ;
  • Vous abonner à une base de données de journalistes ;
  • Faire appel à une agence de relation presse ;
  • Faire vous-même des recherches. Pour cela, appelez directement les rédactions, identifiez les journalistes susceptibles d’être concernés par les actions associatives et lisez l’ours des journaux.

Qu’importe la méthode utilisée pour composer votre fichier de presse, il est préférable de privilégier la qualité à la quantité. Aussi, mettez-le à jour régulièrement. Vous devez également vous demander quels types de médias sont les plus pertinents à votre relation presse. Devez-vous vous adresser à une agence de presse ? À une collectivité territoriale ? À la presse régionale ou nationale, spécialisée ou généraliste ? La télévision ou la radio ?

Bon à savoir

L’ours est un encadré recensant les noms, fonctions des rédacteurs ainsi que les noms de l’éditeur et de l’imprimeur d’un magazine. Cet encadré se trouve en général sur les premières pages.

Association : quelles informations sont dignes d’intérêt pour une relation presse ?

Attention, si vous avez trouvé un journaliste avec une excellente technique de rédaction, cela ne veut pas dire qu’il est le mieux placé pour parler de vos actions associatives. Par exemple, un rédacteur spécialisé dans le sport ne se sentira pas nécessairement à l’aise pour couvrir les actions et projets d’une association culturelle. De la même manière, vous devez démontrer que votre information est intéressante pour l’audience du média.

Il se peut également que le journaliste contacté souhaite couvrir votre sujet, mais ne soit pas un expert. Ainsi, évitez d’utiliser des jargons et sigles inutiles dans votre communiqué de presse. De fait, un journaliste reçoit dans sa boîte mail plus d’une vingtaine de sollicitations par jour. S’il juge que le communiqué de presse n’est pas assez pertinent pour être couvert, il n’y donnera pas suite favorable. Pour être au moins lu, votre communiqué de presse doit répondre aux questions « qui », « quoi », « comment », « où » et « quand ». Veillez également à ce que sa lecture soit rapide et facile. Allez à l’essentiel en restant clair et précis. En principe, les actualités associatives piquant la curiosité des lecteurs sont les évènements associatifs, les annonces étonnantes et une prise de position.

Les évènements associatifs

Un évènement, dont il est intéressant de parler, doit être en mesure d’attirer un grand nombre d’individus. Le lieu sur lequel il se déroulera doit aussi être agréable, facile d’accès et connu. C’est encore mieux si elle propose une thématique originale ou inédite.

Une annonce sortant de l’ordinaire

Il peut s’agir ici d’une nouveauté mettant en avant le dynamisme de votre association ou pouvant impacter le quotidien des personnes extérieures à un certain degré. Vous pouvez par exemple annoncer un nouveau partenariat, un changement de nom, une prochaine manifestation ou l’arrivée d’une célébrité soutenant votre cause.

La prise de position

Prendre position sur un sujet polémique ou mal connu permet aussi de mettre en lumière une association. Pour que votre prise de position soit publiée dans une tribune, elle se doit d’apporter un regard nouveau sur le sujet. Bien entendu, après la publication de la tribune, vous devrez continuer de défendre vos idées. Il s’agit donc d’un engagement à ne pas prendre à la légère.

Bon à savoir

Précisez également dans votre communiqué de presse le nom des participants, leur nom, le logo de votre association, le résumé de votre propos, la présentation du sujet et une partie contact.

Quel est le meilleur moment pour contacter les médias ?

Il y a effectivement un moment opportun pour entrer en contact avec les journalistes. Une relation presse doit être faite rapidement si l’information à communiquer est en rapport avec l’actualité. Comme on dit, il faut battre le fer tant qu’il est chaud.

Dès lors, dans le cas où l’information concernant votre association serait indépendante de l’actualité, prenez le temps de cibler les équipes journalistiques les plus susceptibles d’être intéressées. Contactez-les plusieurs jours (7 à 10) avant la date officielle de votre annonce, évènement ou invitation à une conférence de presse. N’hésitez pas à les relancer 3 jours avant le jour J.

Une fois votre information publiée, parue ou transmise à la télévision, remerciez le journaliste. Si besoin, émettez une critique constructive tout en restant diplomate. De cette manière, vous garantissez une bonne relation presse pour votre association.

Nous vous recommandons aussi :

Comment donner de la visibilité à son site internet ?

Les associations et les clubs ont enfin leur newsletter !

Vous souhaitez savoir ce qui se dit dans le monde associatif ? Ne perdez pas le fil !
Chaque mois, l’équipe HelloAsso vous sélectionne un condensé des actualités du secteur.