Pratiquer une activité culturelle et artistique

Un peu de numérique dans votre association ?

Découvrez HelloAsso

Impulsées par l’État via les ministères chargés de la Culture et de l’Éducation nationale et leurs services déconcentrés (Drac et rectorat) et mises en œuvre en partenariat avec les collectivités locales (institutions culturelles et associations socioculturelles) ainsi que les enseignants et les artistes, les activités culturelles et artistiques participent au développement de compétences sociales, cognitives et émotionnelles chez l’enfant, le jeune et l’adulte.

Les actions dans ce domaine s’organisent autour de trois axes majeurs : le rapport direct aux œuvres, l’approche analytique et cognitive des œuvres, et la pratique effective dans le cadre d’ateliers. Ainsi, les activités culturelles et artistiques ont pour but de permettre à toutes personnes d’avoir une culture personnelle riche tout au long de leur parcours, de développer leur pratique artistique et de favoriser la rencontre avec des artistes et des œuvres ainsi que la fréquentation de lieux culturels.

Dans le cadre de l’épidémie de la Covid-19, HelloAsso vous accompagne au quotidien afin de trouver ensemble les meilleures solutions pour votre événement associatif. Conscient que les réglementations sanitaires strictes peuvent s’avérer difficiles à appliquer pour certaines associations, HelloAsso vous propose différentes solutions comme le report de votre événement ou la suspension des paiements de vos participant.e.s. Peu importe votre choix, HelloAsso restera 100% gratuit et n’appliquera aucun frais ! N’hésitez pas à découvrir les autres outils solidaires mis en place par HelloAsso pour vous aider au mieux à financer votre association lors de cette crise sanitaire.

Qu’est-ce qu’une activité culturelle ?

Selon l’UNESCO, la culture désigne « l’ensemble des traits distinctifs, spirituels, matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts, les lettres et les sciences, les modes de vie, les lois, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ».

Il n’existe pas de définition universelle des activités culturelles. Mais, généralement, elles désignent toutes les activités liées à la création, la production, la distribution ou la consommation dans le domaine de la musique, le théâtre, la danse, les arts visuels ou les programmes de radio et de télévision.

Dans la pratique, les activités culturelles consistent à visiter des institutions culturelles telles que les musées, les sites historiques et archéologiques, les bibliothèques publiques, les théâtres, les cinémas… dans le but d’enrichir la culture personnelle et de favoriser le contact avec les autres. Elles consistent également à participer à des festivals, des concerts, des spectacles de rue, des concours de danse… et à échanger avec des artisans ainsi que des artistes afin d’éveiller la curiosité intellectuelle.

En d’autres termes, l’activité culturelle est donc une activité qui permet de :

  • S’exposer : donner son avis sur une œuvre musicale, cinématographique… permet effectivement de traduire ce que l’on ressent, mais aussi d’interpréter ce que l’on voit. C’est en quelque sorte une manière de dévoiler sa personnalité.
  • S’exprimer : exprimer son goût (ce que l’on aime ou ce que l’on n’aime pas sur une œuvre par exemple), travailler son langage verbal et non verbal (s’exprimer avec le corps) grâce au théâtre, à la mime…
  • Ressentir : les émotions et les tensions puis les libérer.
  • Entrer en contact avec les autres.

Les activités culturelles sont pratiquées dès les petites classes afin de promouvoir l’accès à l’éducation pour tous. Mais aussi pour donner à l’enfant un cadre familier et stable.

Comment choisir son activité culturelle ?

Pour choisir son activité culturelle, il faut avant tout prendre en compte ses goûts, même si au fil des mois ils peuvent évoluer. En effet, une activité culturelle, pour être productive et valorisante, doit être pratiquée sur le long terme. L’erreur première est donc de se laisser influencer par les autres. Bien entendu, il faut se renseigner sur l’accessibilité de l’activité, la présence d’équipements et d’accompagnateurs dans le domaine (entre autres des enseignants), etc.

Par ailleurs, il faut également tenir compte de ses disponibilités. Effectivement, il va sans dire que certaines activités culturelles s’étalent sur un certain laps de temps. C’est notamment le cas des créations culturelles telles que le montage de film ou de documentaire, la préparation d’un spectacle de danse…

En outre, pour choisir son activité culturelle, il faut également se baser sur sa personnalité. Pour les personnes timides par exemple, le théâtre peut être un excellent moyen de vaincre sa peur de s’exprimer en public. Toutefois, si l’on ressent l’activité culturelle comme une contrainte, l’effet inverse peut se produire. Autrement dit, au lieu d’encourager l’expression de ses émotions, l’activité devient une source de stress.

Dernier élément à prendre en compte et non des moindres, il y a le budget (coût des tenues, des équipements, etc.). Par exemple, la pratique de la danse ne demande pas autant d’investissement que la pratique d’un instrument de musique (piano, violon, guitare, etc.).

Comment choisir une activité culturelle pour mon enfant ?

Le même principe s’applique quant au choix d’une activité culturelle pour son enfant que pour un adulte. Effectivement, il faut avant tout choisir une activité qui correspond à la personnalité et au caractère de son enfant. Par exemple, pour les enfants qui ne tiennent pas en place, les arts martiaux peuvent être une excellente manière de les aider à canaliser leur trop-plein d’énergie. Il faut également choisir une activité pour laquelle l’enfant a de l’affinité. Autrement, la démotivation prend vite le dessus. Pour cela, il faut faire le point avec son enfant. Lui demander ce qu’il aimerait faire est donc primordial. Il passe son temps à dessiner ? Le dessin est l’activité culturelle qui lui siéra à merveille. De toute manière, en l’impliquant dès le début, vous ne faites que l’encourager et le motiver.

Par ailleurs, il faut également tenir compte de l’âge de l’enfant. À titre d’exemple, un enfant peut faire des activités multisports dès l’âge de 2 ans, mais les sports de compétition ne peuvent commencer que vers l’âge de 12 ans. De même, la pratique d’un instrument de musique peut commencer vers l’âge de 7 ans (âge où l’enfant commence l’apprentissage de la lecture et de l’écriture), mais les instruments qui demandent d’avoir du souffle comme le saxophone, la flûte ou la clarinette ne peuvent se faire que vers l’adolescence.

Enfin, il faut également prendre en compte l’accessibilité de l’activité ainsi que son coût.

Qu’est-ce qu’une activité artistique ?

Dans son sens le plus strict, les activités artistiques désignent toutes les activités liées au domaine de l’art. Celles-ci permettent aux personnes de s’ouvrir à une autre sensibilité et à la socialisation. Ainsi, les lieux d’activités artistiques ne sont pas seulement des lieux d’apprentissage, ils sont également des lieux d’écoute et de partage.

Il existe 4 grandes catégories d’activités artistiques, qui sont :

  • Les arts plastiques : dessin,peinture, sculpture, poterie, modelage, collage, etc.
  • Les arts de l’expression :musique, chant, voix, écriture, lecture, mime ;
  • Les arts corporels, du spectacle et de la scène : expression corporelle, théâtre, danse, clown, cirque ;
  • Les arts graphiques et visuels : calligraphie, photographie, vidéo, etc.

La pratique d’activités artistiques a plusieurs avantages, tant sur le plan physique qu’intellectuel.

En effet, sur le plan intellectuel, elles favorisent :

  • L’autodiscipline, la persévérance, la volonté et la détermination ;
  • Les capacités d’apprentissage et la force mentale ;
  • Les capacités de mémoire ;
  • Les capacités d’élaboration mentale (représentation mentale, idées et association) et les capacités d’imagination ;
  • Le développement de l’esprit critique ;
  • L’écoute de ses ressentis corporels ;
  • L’affirmation dans ses qualités et ses préférences ;
  • La confiance et l’affirmation de soi ;
  • La communication verbale et non verbale ;
  • Réduit le stress et l’anxiété.

Sur le plan physique, les activités artistiques permettent de :

  • Prendre conscience de son corps et de sa respiration ;
  • Avoir une meilleure posture et de développer la coordination ;
  • Avoir de la vitalité, du dynamisme et de la relaxation ;
  • Accéder au calme, à la paix et à la relaxation ;
  • Développer les habiletés motrices fines ;
  • Développer les capacités sensorielles visuelles, auditives et tactiles.

Outre, ces avantages, les activités artistiques permettent également de :

  • Vaincre la timidité ;
  • Sortir de la solitude ;
  • Mieux communiquer et s’ouvrir aux autres ;
  • Exprimer ses sentiments et maîtriser ses émotions.

Bon à savoir : même si les activités artistiques sont liées à la créativité, l’art est différent du travail dans le sens où l’activité artistique est assimilée à la liberté et au plaisir.

Laquelle choisir parmi
les arts de l’expression ? musique, chant, écriture, lecture, peinture ?

La musique, le chant, l’écriture et la lecture font partis de ce que l’on appelle les arts de l’expression. Ces activités artistiques ont pour but de :

  • Corriger un trouble de langage et de la concentration ;
  • Améliorer la respiration ;
  • Vaincre le trac ;
  • Etc.

Si vous ou votre enfant avez du mal à articuler (problèmes de dyslexie et d’élocution), à parler en public ou encore ou si le regard des autres vous effraie, pratiquer la musique, le chant ou la lecture est la solution. En effet, le travail vocal contribue à l’amélioration du langage. Par ailleurs, ces activités artistiques sont également à privilégier en cas de comportements violents et agressifs. Et pour cause, elles permettent de se libérer des tensions, d’évacuer le stress et les émotions négatives, etc. Plus que tout, les arts de l’expression permettent de développer la connaissance de soi et des autres. Pour les plus introvertis, l’écriture permet de se dévoiler en toute pudeur, de mettre des mots sur ses ressentis tout en préservant un certain mystère.

Quant à la peinture, c’est un art plastique qui demande de la patience, de la coordination et de la maîtrise. Idéale pour les personnes impatientes ou qui aiment avoir le contrôle sur tout.

Comment choisir son activité artistique ?

Rappelons-le, l’art est une activité assimilée à la liberté et au plaisir. Ainsi, pour choisir son activité artistique, il est important d’écouter son cœur et ses envies pour laisser son corps et son esprit s’exprimer. Mais pas seulement. En effet, comme pour le choix d’une activité culturelle, il faut aussi prendre en compte certains éléments pour choisir son activité artistique.

Ce que vous recherchez

Autrement dit, votre motivation ou la raison pour laquelle vous voulez pratiquer telle ou telle activité. En effet, il est important de choisir une activité qui vous parle pour ne pas abandonner en cours de route. Qui plus est, la pratique d’une activité artistique demande beaucoup d’investissement en temps et en énergie. Néanmoins, s’ouvrir à d’autres activités artistiques peut être intéressant dans la mesure où elles permettent d’enrichir sa culture personnelle et de stimuler sa créativité.

Votre caractère

À titre d’exemple, si vous êtes à l’aise en public, la danse, le cirque, le chant… sont une bonne idée d’activité artistique. Par contre, si vous êtes de nature introvertie, l’écriture, la peinture, la sculpture… sont intéressantes. Pour que cette activité reste un plaisir, il ne faut surtout pas qu’elle soit ressentie comme une obligation.

Vos objectifs

Agrandir votre cercle d’amis, vous ouvrir aux autres, sortir de votre zone de confort, avoir plus confiance en vous… Toutes les activités artistiques n’ont pas les mêmes visées, même si leur objectif principal reste la socialisation.

Le temps dont vous disposez

Souvent, les activités artistiques ont lieu le soir ou le samedi et peuvent prendre 30 minutes ou 3 heures. Par ailleurs, certaines activités nécessitent un travail personnel à la maison pour voir les premiers résultats. C’est le cas notamment de l’écriture et de la musique (apprentissage d’un instrument).

L’accessibilité à l’activité artistique

Certaines municipalités disposent d’un Service culturel avec une école de musique ou un Conservatoire, une école d’arts plastiques ou de danse. D’autres travaillent avec des associations locales publiques et privées. Ainsi, il est important de vérifier que la ville dispose des moyens (humains et matériels) nécessaires pour la dispense d’une activité artistique. Autrement, il faut contacter un professeur particulier. Ce qui peut augmenter l’investissement.

Le budget

Il existe des activités artistiques qui demandent plus d’investissements que d’autres (achat d’un accessoire neuf ou d’occasion, location). Mais, dans tous les cas, il faut savoir que les matériels de base pour la pratique d’une activité artistique sont souvent compris dans le tarif.

Comment choisir une activité artistique pour mon enfant ?

Pour beaucoup de parents, les activités artistiques sont un bon moyen d’occuper leurs enfants après les heures de classe tout en leur permettant de développer leur sens créatif et critique. Mais entre ce que les parents souhaitent et ce que les enfants veulent, il est souvent difficile de choisir une activité artistique pour son enfant. Aussi, pour être sûr, de faire le bon choix, il est nécessaire de :

Tenir compte de la personnalité et des capacités de l’enfant

Dès l’âge de 3 ans, un enfant peut s’initier à la danse, à la musique ou à la gym en fonction de son caractère. À partir de 6 ans, certaines activités artistiques comme la lecture lui sont accessibles. En tout cas, il est important que l’activité soit adaptée à l’âge et aux acquis de l’enfant. Dans le cas contraire, elle sera vécue comme un échec.

Écouter ses envies

Avant de choisir une activité artistique pour votre enfant, demandez-lui ce qu’il veut faire. En effet, il est important d’écouter les besoins et envies de l’enfant afin que l’activité soit une source de plaisir. Autrement, un sentiment d’angoisse, voire de colère, accompagnera l’enfant chaque fois qu’il doit s’y rendre. Proposez-lui une activité, mais ne le forcez pas s’il n’en a pas envie. Par ailleurs, certaines activités artistiques demandent un grand investissement en termes de temps, entre autres la musique. Demandez à votre enfant s’il est prêt à s’entraîner à la maison pendant le weekend ou une partie des vacances scolaires.

Tenir compte du budget

La pratique d’une activité artistique peut coûter cher. Outre les cotisations, il y a également les équipements. Aussi, avant de choisir une activité artistique pour son enfant, il est important de s’assurer que le budget familial puisse supporter ce coût tout au long de l’année.

Mis à part ces éléments, il faut également prendre en compte certains paramètres avant de choisir une activité artistique pour son enfant, entre autres :

  • La proximité : en effet, il est important de privilégier les structures proches de son lieu de résidence ou de l’école afin de ne pas fatiguer son enfant. C’est également avantageux pour les parents, car vous n’aurez pas à faire un grand détour pour y emmener votre enfant et le récupérer à la fin de l’activité.
  • Le contact : pour cela, il faut privilégier les petites structures, notamment pour les plus petits. Si les participants sont restreints, l’enfant sera plus enclin à s’exprimer.
  • Les essais : une séance d’essai gratuite permettra à l’enfant de voir si l’activité lui plaît et s’il s’entend bien avec les enfants, l’enseignant… Pour vous, parents, vous aurez l’occasion d’apprécier la qualité des infrastructures et des activités proposées ainsi que les performances des enseignants.
  • Le plaisir : comme on l’a dit plus haut, les activités artistiques doivent rester un plaisir. Il est donc inutile d’inscrire son enfant à plusieurs activités artistiques sous prétexte qu’il est curieux. En effet, il est également important qu’il passe du temps seul dans sa chambre, avec ses frères et ses sœurs ainsi qu’avec vous ses parents.

Bonus : astuces pour réduire le coût d’une activité culturelle et artistique

Même si pratiquer une activité artistique est très bénéfique pour un enfant, le coût peut être un frein pour certains parents. Voici quelques astuces pour réduire le budget :

  • Utiliser les chèques vacances ou les tickets sports : ces derniers permettent de payer les adhésions, les licences, les abonnements, les cours et stages sportifs partout en France auprès de 38 000 associations sportives
  • Utiliser les tickets loisirs octroyés pas la CAF : ces tickets sont destinés à couvrir les frais de licence ou d’adhésion, les frais liés à l’achat du matériel nécessaire pour la pratique d’une activité culturelle et artistique, les cours.

Nous vous recommandons aussi :

Comment faire de la danse ?

Comment faire du sport ?

Les associations et les clubs ont enfin leur newsletter !

Vous souhaitez savoir ce qui se dit dans le monde associatif ? Ne perdez pas le fil !
Chaque mois, l’équipe HelloAsso vous sélectionne un condensé des actualités du secteur.