Quel tarif proposer pour l’adhésion à mon association ?

Un peu de numérique dans votre association ?

Découvrez HelloAsso

Afin de proposer l’adhésion à votre association, vous avez décidé avec votre bureau de créer un bulletin d’adhésion et de demander une participation financière. Mais vous avez quelques doutes : votre association est toute nouvelle et vous ne savez pas sur quel pied danser concernant le montant de cette cotisation, au contraire votre association existe depuis longtemps mais ne propose qu’un seul tarif de cotisation et vous aimeriez faire évoluer ça. Dans cet article, nous vous éclairons sur ce qu’est la cotisation d’adhésion et nous vous donnons nos conseils pour choisir au mieux le montant de vos cotisations.

Cotisation annuelle : quoi et pourquoi ?

Pourquoi faire un appel à cotisation pour mon association loi 1901 ?

Pour son bon fonctionnement, votre association a besoin de ressources financières. S’il est possible de faire des appels à la générosité collective et d’organiser des projets pour augmenter le budget de votre association, les cotisations sont un moyen fiable et sûr pour permettre à votre asso de s’assurer une certaine trésorerie permettant sa sécurité.

Les cotisations sont, par définition, la participation de vos adhérents aux frais de fonctionnement de votre association. En cotisant, un individu soutient votre asso financièrement tout en obtenant le rôle de membre à part entière de votre association et bénéficie des avantages qui y sont liés. Si la cotisation ne doit pas avoir de contrepartie directe (comme c’est le cas dans la vente d’un bien ou d’un service), le paiement de celle-ci à une date clé donne le droit à une personne d’avoir les avantages d’être l’un de vos membres comme participer à des cours, avoir des tarifs préférentiels lors d’événements, etc.

Quelle est la différence entre adhésion et cotisation ?

Par abus de langage, nous parlons souvent de cotisation en sous-entendant que c’est l’action d’adhérer à un organisme associatif. Or ces deux termes ne désignent pas automatiquement la même chose :

  • Prendre une adhésion dans une association revient à adhérer à celle-ci et donc à remplir toutes les conditions nécessaires : remplir un bulletin d’adhésion, signer le règlement intérieur, payer la cotisation à l’association, etc. Ces documents et actions sont définis pas l’association et les membres se doivent de tous les respecter pour pouvoir devenir adhérent.
  • Le versement d’une cotisation à une association revient à participer financièrement à l’association. Cette cotisation peut être obligatoire ou non pour adhérer à une association.

La cotisation d’adhésion : gratuite ou payante ?

En tant qu’association, vous pouvez proposer une adhésion gratuite ou payante. Si l’adhésion est payante, elle passe alors par une cotisation. Le paiement d’une cotisation permet à votre association de s’assurer d’un certain budget. Cependant, selon vos actions, projets et parties prenantes, vous n’en avez peut-être pas l’utilité. Par exemple, si vous êtes une association caritative, vos adhérents préfèreront peut-être vous faire un don libre et s’engager à des missions leurs prenant du temps plutôt que de payer une cotisation financière.

Mis à part l’aspect financier, la cotisation permet également d’investir vos membres : en payant une cotisation, ils s’engagent à participer activement à votre association. Le paiement, bien que symbolique, représente cet engagement.

Qui fixe le montant de la cotisation ?

Toutes les associations déclarées peuvent définir le tarif de leurs cotisations de manière tout à fait libre. Ce sont alors leurs instances dirigeantes qui choisissent les montants des cotisations. Elles peuvent alors échanger, délibérer et statuer sur des tarifs lors d’assemblée générale ou de conseil d’administration. C’est ce même organe compétent qui choisit la périodicité de versement de ces cotisations.

Quel tarif choisir pour la cotisation de mon association ?

La plupart des associations n’ont aucune obligation quant au montant de leur cotisation : la loi ne les oblige pas à se conformer à un tarif minimum ou maximum. Il existe cependant des exceptions : certains organismes associatifs se doivent de respecter des dispositions légales qui sont liées à leurs activités. C’est le cas par exemple pour les associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique et des fédérations de chasseurs.

Le montant de la cotisation à votre adhésion peut être fixe (X€ pour 1 adhésion), proportionnelle à certains critères (selon le statut professionnel, l’âge, etc.) ou un mixte des deux. Afin de fixer le ou les montants de vos cotisations, vous devez vous poser plusieurs questions, notamment celle du modèle économique de votre association : est-ce que la trésorerie de mon association repose sur les subventions des pouvoirs publics, sur les dons des particuliers ? Est-ce que les cotisations doivent servir uniquement aux frais de gestion ou est-ce qu’elles seront utiles pour les actions et projets associatifs ? etc.

Fixer un montant : nos conseils et recommandations

  • Ne pas fixer un tarif trop bas Un montant trop petit peut entrainer votre association à revoir ses projets à la baisse ou à ne pas pouvoir proposer toutes les actions prévues. De plus, un montant trop bas peut engendrer un manque d’implication de membres, voir leur abandon.
  • Ne pas fixer un tarif trop élevé Un montant trop élevé peut freiner l’adhésion de certaines personnes pourtant très intéressées et voulant s’investir, elle peut également créer des frustrations quant aux attentes de vos membres (puis l’abandon de ceux-ci) et, enfin, avec une cotisation trop forte, l’activité de l’association peut se voir fiscaliser (si elle fait concurrence à une entreprise par exemple).
  • Proposer des tarifs différents selon vos membres Créez des montants de cotisation selon vos adhérents. Vous pouvez choisir de différencier le tarif selon des catégories se basant sur des critères précis et objectifs (mineurs, étudiants, retraitées, chômeurs, etc.), ou selon un barème variant en fonction de la situation personnelle de l’adhérent, ou encore faire un mélange de ces deux systèmes.
  • Avoir une harmonie entre les tarifs Si vous choisissez de créer un tarif par catégorie, tous les membres d’une même catégorie doivent avoir un montant de cotisation identique ou alors le tarif de la cotisation doit être basé sur les mêmes barèmes. Veillez à ce que les montants n’aient pas une trop grande différence pour ne pas créer des sentiments d’injustice. De plus, sachez que vous pouvez proposer d’échelonner le paiement de la cotisation ou de payer une cotisation en nature si certains de vos membres ont peu de ressources : actions de travaux, de bénévolat, de logistique, etc.

Bon à savoir

Des outils de paiement en ligne vous permettent de créer des formulaires d’adhésion aussi complet que simple d’utilisation. Par exemple, l’outil Adhésion de HelloAsso permet de personnaliser les champs d’informations du bulletin d’adhésion, paramétrer des tarifs différents, demander des pièces jointes, proposer des réductions,…

Statuts, règlement intérieur : où inscrire le montant de la cotisation ?

Le paiement d’une cotisation afin de devenir membre d’une association, ainsi que sa périodicité, doivent être spécifiés dans les statuts de l’association ou dans son règlement intérieur. Cependant, nous vous conseillons de ne pas indiquer les tarifs des cotisations afin de ne pas avoir à modifier vos statuts et règlement intérieur à chaque changement de montant.

Bon à savoir

Le versement de la cotisation n’est pas automatiquement annuel : la périodicité choisie par l’association concerne également le moment du paiement qui peut être à une autre période que celle du début d’année scolaire (septembre) ou civile (janvier).

Cotisation à mon association : cas exceptionnel

Non paiement de la cotisation : que faire ?

Si un de vos membres ne paie pas sa cotisation, il risque de se faire exclure de votre association. N’hésitez pas à leur faire des rappels, le non-paiement est parfois simplement un oubli : envoyez un email, passez un appel téléphonique, etc.

Si un de vos membres de paie toujours pas sa cotisation, le risque d’exclusion est alors réel. La procédure d’exclusion peut être précisée dans vos statuts, cependant, en l’absence de disposition statutaire, voici les étapes à suivre :

  • Demandez le paiement de la cotisation avec l’envoi d’une mise en demeure par lettre recommandée à l’adhérent en question, avec accusé de réception à votre association. Précisez un délai de paiement (avec un délai raisonnable) ainsi que les conséquences du non-paiement de cette cotisation (exclusion de l’association).
  • Si l’adhérent ne paie pas dans le temps imparti : envoyez un nouveau courrier en recommandé à ce membre, avec accusé de réception à votre association, l’informant de son exclusion à l’association (précisez bien les motifs).

Afin de pouvoir réaliser le remboursement d’une cotisation à un adhérent, il faut que ce remboursement soit prévu dans les statuts ou le règlement intérieur de votre association. En plus de cette spécifié, votre association doit détailler les motifs qui peuvent engendrer un remboursement (déménagement, décès, etc.) et le type de remboursement possible : partiel ou total.

Nous vous conseillons aussi :

Les associations et les clubs ont enfin leur newsletter !

Vous souhaitez savoir ce qui se dit dans le monde associatif ? Ne perdez pas le fil !
Chaque mois, l’équipe HelloAsso vous sélectionne un condensé des actualités du secteur.