BREIZH 2004

par Réseau des Bretons de l'Etranger - RBE -
au profit de BREIZH 2004

BREIZH 2004

par Réseau des Bretons de l'Etranger - RBE -
au profit de BREIZH 2004

Il est vrai que, depuis quatre ans, nous traversons une crise. Une crise venue de France et de l’état français. Une crise morale, et économique. Cette crise tend a bouleverser notre société, renforcer l’individualisme, détruire les solidarités fondamentales. Heureusement, en Bretagne, nous n’en sommes pas encore arrivé à la perte de repères de la jeunesse. La jeunesse bretonne, bien plus qu’un symbole, est l’avenir du pays, mais aussi son présent car l’avenir commence à s’écrire aujourd’hui. Si nous sommes des citoyens qui aimons notre pays, la Bretagne, il nous faut donc travailler clairement pour la jeunesse, car elle fera la Bretagne de demain. Mais, parmi cette jeunesse, il y a de grandes disparités : certains jeunes n’ont pas les mêmes chances que d’autres et, sur les starting-blocks de la vie, tous les jeunes ne démarrent pas dans le 1er couloir. Ces disparités doivent être réduites et si deux cent mille jeunes ont fini l’année scolaire sans diplôme cette année, je vous laisse réfléchir sur la future vie professionnelle peu radieuse que ces jeunes risquent de subir si l’État français et les institutions ne se réforment pas de fond en comble et jouent un rôle plus dynamique pour notre jeunesse. Il est aisé de constater que la jeunesse bretonne n’est pas la même que celle « issue de la diversité », qui retient toute l’attention de l’état français. La jeunesse bretonne a beaucoup de difficulté à se développer, professionnellement parlant. Des entreprises s’en vont, la création de nouvelles entreprises stagne. Il faut dont axer les efforts là où il y a un gros besoin. Je parle en connaissance de cause car j’ai pu, moi-même, constater dans ma famille et mes proches amis, les multiples déboires subis par les jeunes, déboires dus à l’environnement administratif et économique, déboires dus à de mauvais choix. Il faut sortir de cette machine à perdre, offrir leur chance aux jeunes, mais d’une manière structurée et stratégique.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association BREIZH 2004

BREIZH 2004